Les vrais chants

(...) Comment ne pas être touché par sa voix vibrante, éraillée de réel, au ton grave, étonnamment doux ? Comment ne pas être ébranlé par sa verve franche de voyou mystique citant inlassablement les grands poètes ? Lui qui revendique un rapport direct au tangible, une façon philosophiquement gitane d’être sur terre, cherchant partout « je ne sais quel éternel éphémère » dont il sait si bien décrypter chaque trace. Impénitent bavard d’essentiel n’aimant pas les « trompettes », les caves du dire. Gouailleur invétéré faisant fi de toute préséance mais toujours subtil et pénétrant. (...)

Stéphane Juranics,
février-mars 2016.

Extrait du texte « Les vrais chants » figurant dans le n°4 de la revue Rumeurs
paru en février 2018.















Extrait de courrier à propos d
« Les vrais chants »

« Merci, mille fois merci de ce bel hommage. C'est un beau cadeau que tu me fais là (et c'est une litote) (...) Cela fait plaisir d'avoir un frère, nous sommes du même sang. Encore merci mon ami. »
André Blatter, 30 mai 2017